ZINDER


Dans la ville de Zinder, au cœur du Sahel, des jeunes nigériens s’organisent en gang face au vide et à l’absence de toute perspective d’avenir. Ces groupes sont issus du quartier de Kara Kara, abritant historiquement lépreux et parias. La réalisatrice Aïcha Macky, née à Zinder, y revient pour raconter l’histoire de cette jeunesse laissée pour compte.


 

Tout va bien ! Le cinéma de Jan Bucquoy


Un drapeau noir et rouge orné d’une banane déployé aux abords du Palais Royal. Cette image, souvent associée au travail de Jan Bucquoy, le réalisateur Stefan Thibeau a décidé d’aller au-delà pour dévoiler l’autre visage de l’artiste, empreint de sensibilité et de pertinence. À travers Tout va bien ! Stefan Thibeau raconte Jan Bucquoy. Bucquoy le poète, le plasticien, le scénariste, le metteur en scène et bien évidemment, Bucquoy, le cinéaste.

Réalisateur entre autres de Camping Cosmos et de La Vie sexuelle des Belges, Bucquoy est un artiste hors normes aux multiples facettes qui, par le biais de la bande-dessinée ou d’une tentative de coup d’État, ne manque jamais d’apporter à son oeuvre une part de cette Belgique surréaliste qui nous est chère.

Des plages bordant le camping Cosmos, au café Dolle Mol, en passant par la baraque à frites de la biennale de Shanghai et le Musée du slip, Tout va bien ! est un voyage au coeur de l’oeuvre de Bucquoy. Frontières entre réalité et fiction y sont brouillées. Temporalités, médiums, et personnages s’y bousculent avec au centre, Marie, la fille de l’artiste.

Tout va bien ! vous emmène dans un tourbillon d’art et d’aventures, jusqu’au bord du précipice de La Dernière tentation des Belges, le nouveau film de Bucquoy sur le tournage duquel Stefan Thibeau et son équipe s’invitent, inscrivant ainsi un film au sein d’un autre film. Un film sur un film en train de se faire.

Gratuit sur réservation !


PICCOLO CORPO


AVANT-PREMIÈRE BELGE

Italie, 1900, un village de pêcheurs. Le bébé de la jeune Agata est mort-né et ainsi condamné à errer dans les Limbes. Il existerait un endroit, sous les cimes enneigées, où il pourrait être ramené à la vie, le temps d’un souffle, pour être baptisé. Agata part alors vers les montagnes à la recherche d’un sanctuaire où pourrait se produire l’impossible. C’est un chemin de croix au féminin, nimbé de mystères et d’interdits, une quête pour se libérer de la religion et du patriarcat.

A la frontière du drame réaliste et du comte, le film éblouit d’abord visuellement. La musique envoûtante de Fredrika Stahl (star de la chanson scandinave) et les paysages majestueux, à la fois menaçants et secrets, nourrissent le récit de cette féminité triplement marginale.

Plusieurs prix et nominations aux festivals : Cannes, London BFI, Toronto, Séville, Annecy, Les Arcs, et Thessalonique pour cette première oeuvre.


SHADOW COUNTRY


AVANT-PREMIÈRE BELGE

De 1938 à 1954, les habitants d’un petit village frontalier du sud de la Bohème se trouvent soudain confrontés à d’importants dilemmes politiques et ethniques. Les conflits de voisinage jusque-là insignifiants vont vite engendrer injustices, vengeance et folie. Comment se réconcilier avec des meurtres perpétrés par votre propre voisin ? Comment faire face à un mal grandissant quand personne ne veut s’y opposer ?

«Une superbe chronique rurale sur les gens ordinaires emportés dans la tourmente de l’histoire» David KATZ


DANS LES YEUX DE TAMMYE FAYE


AVANT-PREMIÈRE BELGE

Biopic sur Tammy Faye, évangéliste américaine au maquillage outrancier, et son mari, le charismatique Jim Bakker, qui, dans les années 70 et 80 , lançaient le premier réseau de télévision dédié à la religion. Adulés par des millions de téléspectateurs pour les messages d’amour et d’acceptation qu’ils véhiculent, les choses vont se compliquer au début des années 90.

«Une histoire qui sent bon la success story avortée, proie de prédilection d’Hollywood.» Ecran Large «Jessica Chastain est incroyable !» The Guardian


INEXORABLE


Marcel Bellmer, écrivain, ne trouve plus l’inspiration depuis son premier roman à succès. Il emménage avec sa femme, l’éditrice Jeanne Drahi, et leur fille, dans l’immense demeure familiale dont ils viennent d’hériter. Mais une étrange jeune fille, Gloria, va s’immiscer dans la vie de la famille et déclencher une série d’événements inexorables…

«Fabrice Du Welz continue de sonder la noirceur de l’âme humaine, remodèle son cinéma pour décortiquer la mécanique du drame, entraîner avec lui le public dans ce thriller haletant, parcouru de questionnements brûlants sur le mensonge et l’imposture, que ce soit dans la sphère de l’intime ou aux yeux du monde, mais aussi sur les rapports de domination, au sein du couple comme de la société.» Cineuropa, Aurore Engelen

Brillantes interprétations de Mélanie Doutey, de Benoit Poelvoorde et de la jeune comédienne Alba Gaïa Bellugi (découverte not. dans la série belge sur Netflix Into the night).


 

 

MASS


Après des années de silence suite à une tragédie qui a détruit leurs vies de façon différente, deux couples acceptent de se rencontrer dans le but de tourner la page et d’avancer. Un voyage à travers la douleur, la colère et l’acceptation dans un huis clos puissant.

«Mass se révèle passionnant car réaliste de bout en bout et surtout porte un regard critique et acerbe envers l’Amérique actuelle.»

«Le film est autant un suspense qu’un drame humain, une réflexion sur les possibilités que peut offrir toute mise en scène sur les notions d’espace et de durée, sur la direction d’acteurs dont les performances peuvent influencer la réalisation et, en fin de compte, sur les liens qui juxtaposent le réel et la fiction. Les deux couples sortiront-ils totalement indemnes ?» KinoCulture Montréal


L’ENNEMI

La séance du 20.01 à 19h est complète !


Un célèbre homme politique est accusé d’avoir tué son épouse retrouvée morte, une nuit, dans leur chambre d’hôtel. Est-il coupable ou innocent ? Personne ne le sait. Et peut-être lui non plus.

«L’intime conviction en dit plus sur celui qui juge que sur celui qui est jugé», dit l’un des personnages du film. Jérémie Renier livre une performance magistrale, réceptacle insondable des doutes de chacun. Il avance masqué, dans tous les sens du terme, renvoyant au spectateur sa propre responsabilité quand il s’agit d’émettre un jugement moral. Car finalement, quand le masque tombe, qui voit-il derrière le masque, sinon son reflet dans les yeux de l’accusé?»

Aurore Engelen, Cineuropa L’Ennemi remporte le prix du Meilleur Film et le Prix du Meilleur Acteur pour Jérémie Renier à la London Film Week qui s’est terminée le 12 décembre 2021.


LA DERNIERE TENTATION DES BELGES


Une comédie tragi-comique d’un père, Jan, qui veut sauver sa fille. Marie veut se suicider, sauter et lui s’efforce de la retenir. Comment? En lui racontant des histoires, ses histoires… Aussi longtemps qu’il retiendra son attention, elle ne sautera pas.

Ce dernier long métrage de Jan Bucquoy, même si ce n’est pas le dernier, résonne comme un film testament, avec toutes ses dernières bonnes trouvailles et les moqueries délicieuses qu’il nous réservait. Eric Derwael.

«Quand ma fille Marie s’est suicidée une partie de moi est morte avec elle. … Faire ce film fait partie de ce moment d’accalmie devant l’absurdité de la vie. … Il y aura de l’amour, des courses cyclistes, de la poésie surréaliste, du partage, des sosies de célébrités faute de mieux, et de l’humour, surtout de l’humour.» Jan Bucquoy.


LA MIF


Au cœur d’un foyer d’accueil, une bande d’adolescentes vivent avec leurs éducateurs. Comme dans une famille, elles ne sont pas choisies et vivent sous le même toit. Un incident va mettre le feu aux poudres. Un film d’une grande puissance émotionnelle qui fait voler en éclats les frontières entre le réel et la fiction. Grand Prix de la Berlinale 2021 dans la catégorie «14 plus.»