QUE SEA LEY (FEMMES D’ARGENTINE)

Avant-première belge

En Argentine, où l’interruption volontaire de grossesse est interdite, une femme meurt chaque semaine des suites d’un avortement clandestin. Le 14 juin 2018, les députés disent « oui » à la légalisation de l’IVG. Le 9 août, par 38 voix contre 31, le Sénat rejette le projet de loi.
Pendant huit semaines, le projet a été âprement discuté au Sénat, mais aussi dans la rue, où des dizaines de milliers de militants pro-avortement ont manifesté pour défendre ce droit fondamental.

QUE SEA LEY nous plonge au cœur de la lutte, à travers des témoignages de femmes et d’hommes arborant le foulard vert de la Campagne pour l’avortement libre. Il dresse un portrait des féministes argentines et montre l’espoir que leur extraordinaire mobilisation a fait naître en Argentine comme ailleurs.

« Nous sommes une vague qui ne va pas s’arrêter », « Nous sommes les descendantes des sorcières que vous n’avez pas pu brûler ! » Extrait « Que sea ley ».

_

Juan SOLANAS
Réalisateur
Né en 1966 en Argentine. A 11 ans, il part vivre à Paris avec sa famille qui fuit la dictature mili- taire(1976-1983). Il est le fils de Fernando E. Solanas (dit Pino Solanas), célèbre réalisateur et jusqu’il y a peu sénateur argentin. En 2001, il écrit et réalise son premier court métrage L’Homme sans tête, ré- compensé à Cannes entre autres. En 2005, il réalise Nordeste, avec Carole Bouquet, qui recevra lui aussi de nombreux prix.
_