MON PAYS IMAGINAIRE (MI PAÍS IMAGINARIO)

_

« Octobre 2019, une révolution inattendue, une explosion sociale. Un million et demi de personnes ont manifesté dans les rues de Santiago pour plus de démocratie, une vie plus digne, une meilleure éducation, un meilleur système de santé et une nouvelle Constitution. Le Chili avait retrouvé sa mémoire. L’événement que j’attendais depuis mes luttes étudiantes de 1973 se concrétisait enfin. » Patricio Guzmán

De son immersion totale dans cette vague protestataire, résulte un film passionnant et poétique. Il témoigne avec vigueur de la soif de démocratie d’un pays encore traumatisé par des décennies de dictature. Un vrai modus operandi de révolte pacifique et réussie. « Le Chili d’Allende est-il encore vivant ? Guzmán enquête et nous communique sa foi en l’avenir. On sort de là le poing levé et le sourire aux lèvres. » L’Obs

_

PATRICIO GUZMÁN
Né à Santiago en 1941, Patricio Guzmán est considéré comme un documentariste majeur. Lors du putsch de Pinochet en 1973, le cinéaste est arrêté. Exilé depuis, il tournera pourtant ses films au Chili dont Le Cas Pinochet relatant la torture et l’arbitraire de la dictature, et Salvador Allende. Avec Nostalgie de la lumière Guzmán entame une trilogie poétique, complétée par Le Bouton de Nacre et l’exceptionnel La Cordillère des songes.

_