DARK WATERS

Avant-première belge

Synopsis :
Avocat chargé de la défense d’entreprises de produits chimiques, Robert Bilott retourne sa veste lorsqu’il découvre que le géant DuPont a tenté de dissimuler durant des décennies les effets négatifs sur la santé humaine et animale d’une substance servant à la fabrication du téflon. Robert Bilott (Mark Ruffalo, dont la performance lui a mérité une présélection aux Oscars 2020), va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du groupe chimique DuPont, premier employeur de la région et puissant consortium à l’échelle mondiale. Pour faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l’usine, en vrai lanceur d’alerte, il va risquer sa carrière, sa famille, et même sa propre vie…

On pense immédiatement à Erin Brokovitch en visionnant ce Dark Waters glaçant, à la différence près que, dans ce cas-ci, nous sommes tous concernés.

La force du film est de nous confronter à ce fatalisme de consommateur qui préfère refiler la facture écologique et médicale aux générations futures plutôt que de se priver.

_

Todd HAYNES
Réalisateur
S’imposant comme l’un des acteurs et cinéastes indépendants les plus prometteurs, Todd Haynes dirige en 1995 dans Safe Julianne Moore qui deviendra son ac- trice-fétiche. Avec Loin du paradis, il obtient 4 nominations aux Oscars. Son anti-biopic I’m not there, où Bob Dylan est incarné par six comédiens, remporte le prix spécial du jury à Venise. En 2015, il fait son retour au cinéma avec Carol, récompensé au Festival de Cannes.
_