BEAUTIFUL BOY

Le journaliste David Sheff (Steve Carell) et son talentueux fils Nic (Timothée Chalamet) s’entendent à merveille. Mais tout bascule quand David découvre que l’adolescent se drogue. Il met alors tout en oeuvre pour comprendre et sauver son fils.
Mais comment sauver quelqu’un qui ne veut pas forcément l’être ? Faut-il se résigner à l’abandonner ? ‘Beautiful Boy’ raconte l’histoire vraie d’un amour inconditionnel entre un père et son fils.

« Felix Van Groeningen développe une forme impressionniste, à petites touches aux allures de capsules temporelles alternant espoir et rechute, avec juste ce qu’il faut de distance pour éviter l’accumulation de clichés, si souvent présente lorsque sont évoqués les ravages de la drogue et son emprise sur un individu. Pas de complaisance dans le regard du cinéaste, mais de la compassion, comme un accord solidaire et qui résonne très fort en nous. » – Focus Le Vif.


Felix Van Groeningen
Réalisateur

En 2000, Felix Van Groeningen termine ses études de réalisation à la Filmacademie de Gand, où son talent singulier est déjà remarqué. Il a réalisé des courts métrages et signé trois longs métrages primés à plusieurs reprises, « La Merditude des choses » (2009), « The Broken Circle Breakdown » (Alabama Monroe, 2012), « Belgica » (2016), tous caractérisés par un style très personnel et un regard fascinant sur les hommes. Il est considéré comme un des pionniers de la Nouvelle Vague Belge. « Beautiful Boy » est son premier film tourné et produit aux Etats-Unis.