A HOUSE MADE OF SPLINTERS

_

Alors que la guerre en Ukraine orientale fait payer un lourd tribut aux familles vivant près de la ligne de front, des travailleurs sociaux déterminés travaillent sans relâche dans un home pour enfants placés, pour leur créer un espace sûr, chaleureux, pendant que l’État décide de leur sort futur. Wilmont filme avec beaucoup d’intimité et pudeur Eva, Sacha et Kolya qui souffrent et survivent à la violence et à l’abandon, dans cet « orphelinat » qui devient la métaphore d’un foyer, d’un pays et d’un monde où les adultes n’assument pas leurs responsabilités.

« Plein de vérités dures et froides, presque intolérables, sur ce qui arrive aux petits lorsque la société est fracturée. … beau et mélancolique, avec de petites lueurs d’espoir au milieu de la sombre réalité. » The Guardian

12 nominations et prix pour A House Made of Splinters lors de festivals en 2022. Prix du meilleur réalisateur au dernier Sundance. Ce documentaire fait figure de favori dans la liste des prétendants aux Oscars 2023.

_

SIMON LERENG WILMONT
Le réalisateur danois a obtenu 19 prix et nominations aux festivals pour son précédent documentaire Olegs Krig (2017) et des nominations pour The distant barking of dogs, des films centrés sur le sort des enfants ukrainiens tout au long de la guerre du Donbass. Au Festival international du film documentaire d’Amsterdam en 2017 il a reçu le Grand Prix pour Kids on the silk road.

_