5 nouveaux noms de films en attendant la programmation complète

Il y a quelques jours, nous vous avons dévoilé 15 films qui seront présents lors de la 8e édition du Tournai Ramdam Festival, qui se déroule du 13 au 23 janvier 2018 !
L’ensemble de la programmation, soit 46 films et 17 court-métrages, vous seront communiqués le mercredi 3 janvier 2018. Vous aurez la possibilité de réserver en ligne vos tickets dès ce 3 janvier à 12h !
En attendant, voici 5 nouveaux noms de films de cette programmation :)


FICTIONS

► UNDER THE TREE de Hafsteinn Gunnar Sigurosson
Agnes surprend Atli en train de regarder un film porno sur son ordinateur dans lequel il est lui-même impliqué avec une autre femme. Agnes expulse alors Atli du domicile conjugal et l’empêche de voir sa fille Asa. Il va vivre chez ses parents, mais ceux-ci sont impliqués dans une dispute à propos d’un arbre qui fait de l’ombre au porche de leurs voisins.
« On se croirait en Belgique, il pleut, les images sont déprimantes, les personnages sont tristes à périr et sérieux comme des lampadaires. Mais le scénario est excellent et le film recèle de quelques scènes époustouflantes où l’on pourrait à la fois rire ou pleurer à chaudes larmes. »


► LE SEMEUR de Marine Francen
Lorsque le président de la République Louis Napoléon Bonaparte devient Napoléon III à la suite du coup d’Etat du 2 décembre 1851, tous les hommes d’un village de montagne, qui ont participé au soulèvement républicain en Provence, sont tués et déportés. Les jeunes filles du village menées par Violette décident que si un homme arrive au village, elles seraient chacune sa maîtresse.


► THE RIDER de Chloé Zhao
Brady, un jeune cow-boy, entraîneur de chevaux et star montante du rodéo, voit sa vie basculer après un tragique accident de rodéo. Suite au traumatisme crânien dont il a été victime, on lui annonce alors qu’il ne pourra plus jamais monter à cheval. De retour chez lui, il est confronté au vide qu’est devenue sa vie. Le voilà contraint à gagner sa vie comme vendeur de supermarché, signant des autographes dans les rayons du magasin. Entre un père peu loquace et une soeur autiste, il se demande s’il pourra un jour exercer à nouveau l’activité qui est sa raison de vivre : le dressage de chevaux.
The Rider a remporté l’Art Cinéma Award de la Quinzaine des réalisateurs (Cannes 2017).


► JUSQU’A LA GARDE de Xavier Legrand
Miriam et Antoine Besson divorce. Pour protéger son fils Julien d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. Mais Antoine plaide habilement sa cause et la juge, en charge de dossier, accorde une garde partagée, considérant le père comme étant bafoué de ses droits. Pris en otage dans le conflit qui oppose ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire ne se produise.
Un formidable thriller social à la mise en scène parfaitement maîtrisée.


DOCUMENTAIRES

SEXO, PREGAÇÕES E POLITICA de Aude Chevalier-Beaumel et Michaël Gimenez
Qui a tué Jandira, morte dans une clinique lors d’un avortement ?
Dans un Brésil actuel, très loin des images classiques de liberté et de frivolité sexuelles, le film est une immersion dans les accointances écrasantes et omniprésentes qu’entretiennent milieux politiques et religieux. Sans concession, on assiste, souvent effrayé, à la montée en puissance des discours mysogines, homophobes et racistes au plus haut niveau de l’Etat et en étroite relation avec l’ascension fulgurante des évangélistes. Une alerte plus que nécessaire sur les affres qui traversent aujourd’hui la société brésilienne. Film coup de poing marqué par l’urgence de la situation.


ACHETEZ VOTRE PASS